Compte-rendu du RIV 2010

Démarré jeudi matin par des vérifs sans encombres, ce 51e RIV s'annoncait sous les meilleurs augures.

Dès l'après-midi nous attaquions tout de suite par 4 spéciales techniques et sans grip. Etonnés de pouvoir effectuer la première ES sans aucun temps d'attente au départ nous découvrons l'auto et une boîte longue longue longue... malgré un pont court! Dans la descente du Sanetsch nous n'avons même pas mis la 5...

Le feeling avec les freins n'est vraiment pas bon et les temps s'en ressentent comparativement à nos concurrents directs qui eux connaissent l'auto. Première chaleur dans l'avant dernier virage de la spéciale...

Direction Anzère et le tracé de la course de côte ainsi que la descente dans la foret et ces epingles passées sans pouvoir câbler, la position de conduite de Jérôme l'empèche de pouvoir atteindre le frein à main sans se démettre l'épaule à chaque fois...

Puis Aminona dans la pénombre et les coulées d'eau qui commence à geler... mais tout se passe sans encombres. Nous rallions Martigny après un passage par les Casernes pour 45 minutes d'assistance où le reglage du siège tentera de palier au problème du frein à main.

Au matin du 2e jour nous ne savons pas trop sur quel pied danser car le feeling des freins ne nous permet pas d'aborder la longue spéciale des Cols et ces 38km de manière sereine car il y a beaucoup de descente. Mais à l'arrivée à nous d'admettre que ça commence à devenir drôle, c'est plus sympa en descente! Nous faisons notre premier scratch pour 1 dixième sur 38km!

Puis dans la montée de Champex nous concedons 17 sec et suite à l'annulation de la spéciale de Lourtier nous repartons directions les Cols, ça vient gentiment mais sûrement, le feeling s'améliore?

La deuxième boucle repasse par les mêmes spéciales et lors de notre passage au Col des Planches nous tapons une pierre dans une courbe à droite et crevons. On parcourt quelques km sur la jante car la route est boueuse jusqu'au retour sur le bitume où nous nous arretons pour changer la roue. Nous devons conceder 6 minutes dans la bagarre, tous nos espoirs sont anéantis. Notre concurrent direct à aussi crevé et mis plus de temps que nous ce qui fait que nous repartirons presque en même temps le lendemain.

Au matin du 3e jour le 3e participant au trophée est assuré de finir devant car nous sommes  loin derrière à plus de 6min. Nous disputerons la première spéciale à 12h30 car un accident dans la 1ère du jour nous obligent à passer outre le fameux passage de Planchouet que je redoute...ouf! Après une orgie au départ de Veysonnaz nous mettons 1 sec de plus que Droz sur 7km, nous prenons confiance dans l'auto et en nous!

Si bien que nous effectuerons notre 2e scratch dans la spéciale de Vercorin et sa descente vertigineuse. Nous mettons 35sec à Droz et et 45 à Buono. Nous nous rendons aux Casernes fières de nous!

Après une assistance de 20min où nous profitons pour refixer un bas de caisse baladeur et effectuons un changement de plaquette et un bonne purge de freins nous repartons pour les 3 dernières spéciales. C'est en outre les seules interventions, changements de pneus mis à part, que nous avons dû effectuer sur l'auto en 280 km de chrono, fiable vous avez dit... Que oui!!!

Les freins sont métamorphosés, ça mord enfin! Nous sommes à 1 sec de Droz la bagarre s'annonce palpitante.

Après la spéciale de Nendaz nous  poinons à 11s de Droz. Puis après les 7 km de Veysonnaz nous avons pris 2sec au km dans les dents, incroyable!!!

Nous abordons la dèrnière spéciale avec le couteau entre les dents, bien décidés à réiterer notre exploit du matin.

Mais à l'arrivée à Chalais le verdict tombe, nous finirons 3e... Mais heureux d'être au bout, ENFIN!!!

 

Le bilan de ce rallye est: une auto sympa avec un chassis super mais une boîte trop longue pour pouvoir compenser le manque de puissance, un bon étagement de la bôite serait peut-être une solution paliative... et un équipage qui, lorsque les 2 sont concentrés, peut aller vite et bien!

Nous devons une fière chandelle à Véro et Alain, nos ouvreurs, sans qui nous n'aurions pas pu déjouer tous les pièges de ce rallye, MERCI!!!

Merci aussi au Team Chazel Technologies Course et notre chef de voiture Rémy pour son p'tit mot à chaque sortie d'assistance et à Patrick qui est toujours là pour donner un coup de patte bienvenu!

 

Vivement qu'on puisse engranger de l'expérience pour pouvoir exploiter tout le potentiel dont on dispose en effectuant des km de courses pour rester concurentiels.

 

ENFIN un RIV de fini, ça fait tout bizarre...

 

Merci à tous pour votre soutien et à l'année prochaine!!!

 

Léo pour le D-RallyTeam

Les images de Canal9

Cliquez sur notre nom pour visionner directement les images de nos passages

http://www.canal9.ch/television-valaisanne/emissions/rallye-international-du-valais/30-10-2010/classement-2010.html#

riv

© copyright 2010 D-Rally.ch

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site